Beafrika - yves pinguilly site

Aller au contenu

Menu principal :

Mixage

BEAFRIKA
Bangui 2013





c'est du corps à corps
du cri à cri
ce n'est pas du tout de l'amour
c'est la guerre
___

voler c'est voler
piller c'est piller
tuer c'est tuer
à Bangui une fois encore
la déraison du plus fort
est la meilleure
___

plus que jamais
il a deux rives l'Oubangui
deux rives qui s'épient

d'un côté c'est du sauve qui peut
en face
on se demande qui traverse
des gros poissons ou du menu fretin ?
___

l'eau de l'Oubangui
ne donne plus à lire ses vagues

la mort  jusqu'à plus soif
a troublé
l'alphabet de l'eau
même les talimbis ne se baignent plus
c'est dire…

___

la saison sèche
c'est souvent la saison des rebelles
comme cette année
___

c'était
comme si la poussière rouge
n'osait pas se lever
pour une fois
___

aucune des blessures d'aujourd'hui
n'a guéri les blessures d'hier
on attend
___

je pense à Bangui
et je pense à ce film d'il y a longtemps
dans lequel il lui répétait
"tu n'as rien vu à Hiroshima"
___

quand chacun n'avait que ses yeux pour pleurer
les manguiers nous ont souri
vraiment
singuila mingui
___

saison des pluies
saison sèche
une fois l'an

saison des rebelles
chaque dix ans
___

elle criait en quelle langue
yakoma ?
banda ?
gbaya ?
ngbaka ?
zandé ?
bokoto ?
gbanou ?
sango ?

____

ils savent tout les arbres
ils ne manquent pas d'yeux
chaque feuille est une paupière
ils ont tout vu
___

du s'en fout les filles
du s'en fout les femmes
du s'en fout la mort
dans la ville

pourtant après avoir serré les dents
celle-là a quand même souri
quand son bébé nouveau né
a poussé son premier cri
___

échelle de Sir Beaufort
échelle de Mister Richter
échelle du camarade Kalachnikov

mesure et démesure

légère brise
coup de vent
tempête
ouragan
tsunami

séisme
sévères
sérieux
tremblements de terre et de mer
tsunami

balles perdues et retrouvées
pillages
viols
PK zéro, PK1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11,12
AK 47
tsunami

___

la danse des machettes n'a pas cessé
do do ti balaka
mais d'autres danses sont arrivées
______

j'avais pleuré
en quittant la mère et les filles
je pleure
pour la mère et les filles
___

ici c'est le monde blanc
j'y suis revenu

comment leur dire
à ceux du monde blanc
monde si lisse
si blanc
___

Bangui - Bêafrîka
Coadout - France
mars/avril 2013










 
Retourner au contenu | Retourner au menu