L'esclave du fleuve des fleuves - yves pinguilly site

Aller au contenu

Menu principal :

Bibliographies > Meli Melo Livres

L'ESCLAVE DU FLEUVE DES FLEUVES







Gaoussou était enfermé dans le noir, lui qui était un grand maître de l'eau et maître de la guerre. Il était prisonnier, les pieds et les mains coincés dans des anneaux de fer plus féroces que des gueules de crocodiles. Il n'était pas seul. Près de lui un petit garçon pleurait , croyant peut-être qu'il était devenu aveugle comme un morceau de charbon de bois, dans le noir du cachot.

" J'ai beaucoup aimé le livre d'Yves Pinguilly . En peu de pages, -une trentaine-, il réussit à écrire une véritable histoire qui est bien en dehors du ronron habituel sur l'esclavage. Ses héros ont une très grande présence et le contexte africain -comme toujours chez lui- est très juste. Le lecteur va d'émotion en émotion en vivant la tragédie des héros. En plus de l'Afrique et du drame de l' esclavage, Yves Pinguilly qui par ailleurs nous donne souvent à lire des aventures maritimes offre aussi, ici au lecteur la réalité terrifiante du voyage à bord d'une goélette négrière. (...) La langue d'Yves Pinguilly est métissée à point et sans doute est-ce en partie pour cela que le lecteur lui aussi fait le dramatique voyage de l'autre côté de l'océan. (...) "
Justine Picault, sur site Ricochet

éditions Oskar. Parution 2006




 
Retourner au contenu | Retourner au menu