Traductions - yves pinguilly site

Aller au contenu

Menu principal :

TRADUCTIONS


Une traduction de plus pour un auteur, c'est toujours une bonne chose. Ce n'est pas pour le bénéfice financier souvent modeste. Mais,  un titre peut avoir son petit succès hors des frontières, recevoir un prix, et même de temps à autre l'auteur peut être invité. J'ai eu cette chance il y a quelques années,
et je fis un premier séjour au Japon. Le livre nominé qui déclencha ce voyage est Robert et Sonia Delaunay la couleur à quatre mains, paru aux éditions Casterman. Ce titre fut traduit en une dizaine de langues. Dans la même collection, le titre Léonard de Vinci le peintre qui parlait aux oiseaux eut droit à encore plus de traductions, le grand Léonard n'y est certainement pas pour rien !
Malheureusement, c'est rarement le talent de l'auteur du livre qui compte pour qu'une traduction se fasse. Le plus souvent c'est le savoir faire, le savoir vendre, du service "droits étrangers" de l'éditeur. Ainsi, quelques uns de mes succès de librairies ici, sont restés franco-français. D'autres titres ayant eu un lectorat plus réduit sont plusieurs fois traduits… C'est ainsi.
Le Breton que je suis n'a aucun titre en Breton tant pis, mais j'ai un titre en langue soussou, un titre en poular, un titre en tygrinia… tant mieux !
L'auteur vraiment sans frontière que je suis, est heureux de penser que ses lecteurs ou ses lectrices lisent le même livre, l'un le matin d'un côté du monde et l'autre le soir de l'autre côté, et partagent au même moment les mêmes émotions. Oui, ce n'est pas rien !

Voici quelques exemples de traductions, dont les dernières : après la langue russe revoilà la langue anglaise et pour la première fois la langue afrikaans.






 
Retourner au contenu | Retourner au menu